Envoyer à un ami Imprimer l'article {id_article}

Collecte des eaux de pluie : Une aubaine pour les pays sahéliens

Le mardi 9 mars 2010, s’est ouvert à Ouagadougou un atelier sous-régional sur la collecte des eaux de pluie. Cette rencontre, deuxième du genre en Afrique de l’Ouest, est organisée par l’ONG Water Aid, en collaboration avec le Réseau de mise en œuvre de collecte de l’eau de pluie (RAIN).

Le Réseau de mise en œuvre de collecte de l’eau de pluie (RAIN) est une ONG néerlandaise de collecte des eaux de pluie, qui met l’accent sur la mise en œuvre à grande échelle des techniques appropriées ainsi que sur le renforcement des capacités organisationnelles locales. Pour Ronald Dijk, coordinateur du programme « à travers la mise en œuvre de son plan d’action, RAIN entend apporter sa contribution à l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement dans les trois pays sahéliens que sont le Burkina, le Mali et le Sénégal ».

Au Burkina Faso, le programme RAIN est coordonné depuis 2007 par un centre de collecte des eaux de pluie constitué de Water Aid/Burkina et de la représentation nationale du Centre régional pour l’eau potable et l’assainissement à faible coût au Burkina (CREPA/Burkina). Pour ce qui est de la mise en œuvre de son programme sur le terrain, RAIN bénéficie de l’appui technique des ONG locales. En rappel, après la phase pilote du programme, les pays bénéficiaires s’étaient retrouvés au Burkina pour échanger sur leurs expériences acquises en matière de collecte des eaux de pluie.

Trois ans après, la présente rencontre vise à donner l’opportunité aux organisations partenaires du programme de se rencontrer pour des échanges et un partage d’expériences et d’expertises acquises au cours des trois dernières années. Ainsi, pendant ces 3 jours de travaux, les participants venus du Burkina, du Mali et du Sénégal partageront les leçons apprises en matière de gestion de projets de collecte des eaux de pluie. Il s’agira donc pour RAIN de réexaminer les différents procédés nationaux, afin d’optimiser les capacités de rétention des eaux de pluie et eaux de ruissèlement.

En associant le volet rétention et traitement des eaux de ruissèlement à ses activités, RAIN espère apporter une réponse définitive au problème d’eau qui se pose chaque fois en saison sèche dans nos pays. Pour ce faire, les séminaristes au sortir du présent atelier devront pouvoir présenter aux partenaires financiers des propositions visant à optimiser les capacités qui ont été renforcées jusque-là en ce qui concerne l’impact social du programme RAIN et les aspects relatifs à la gestion des eaux de pluie.

Pour Kossi Agbenyo Wozuame, directeur du département programme de Water Aid/ Burkina, cette rencontre constitue une véritable aubaine pour les pays sahéliens en ce sens qu’elle leur permettra de mieux se familiariser à l’expertise néerlandaise de RAIN qui a fait ses preuves à travers le monde.

Alphonsine M. Laure Ido/ L’observateur Paalga

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 2.1.26 | Squelette basé sur sandnyko | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © Faso DEV 2007 - 2017