Envoyer à un ami Imprimer l'article {id_article}

Cultures de rente au Burkina Faso : Deux nouvelles variétés de coton transgénique en essai

Le Burkina Faso qui produit déjà du coton transgénique, va lancer à la campagne agricole 2010-2011, des essais de deux nouvelles variétés de coton bt, a indiqué mardi, la directrice de l’Agence nationale de biosécurité, Pr Chantal Zoungrana, lors d’une conférence de presse mardi 29 juin 2010 à Ouagadougou.

Ces essais seront réalisés par la firme américaine Monsanto qui avait déjà conduit en 2003, les premiers essais, permettant à ce pays de devenir le premier producteur de coton bt en Afrique de l’Ouest. Ces essais qui concernent les variétés MON88913 (FK37 RRF) et MON88913 X MON15985 (FK37 RRF X BGII) devraient être effectués pendant la campagne 2009-2010. Cependant, il ya eu un report pour la prochaine campagne (2010-2011), a indiqué la directrice de l’Agence nationale de biosécurité, le Pr Chantal Zoungrana.

Selon elle, le comité scientifique national de biosécurité a examiné les dossiers de demande d’autorisation conformément à la loi portant régime de sécurité en matière de biotechnologie, notamment les dispositions relatives à la réalisation préalable avec les résultats probants d’une étude d’efficacité des gènes introduits avant toute dissémination.

La première variété (FK RRF ou MON 88913) a été transformée avec l’introduction d’un gène exprimant la tolérance à l’herbicide glyphosate et la seconde variété (FK 37 RRF X BGII ou MON 88913 X MON 15985) a été transformée avec l’introduction de deux gènes conférant une protection contre certains insectes carpophages et phyllophages du cotonnier et exprimant une tolérance au glyphosate, a-t-elle expliqué.

« Les autorisations délivrées sont assorties de conditionnalités de sécurité que la firme bénéficiaire est tenue de respecter, sous peine de voir ses autorisations annulées », a-t-elle précisé ajoutant que des réaménagements ont été imposés pour tenir compte des avis techniques et scientifiques exprimés par le comité scientifique burkinabè.

Citant l’article 30 de la loi sur la biosécurité au Burkina Faso, Mme Zoungrana a rappelé que les travaux autorisés doivent profiter au pays sans causer de risques « dommageables » pour la santé humaine, animale, la diversité biologique et l’environnement ; participer au développement durable ; être conformes aux règles d’éthique et ne doivent pas nuire à l’environnement socio-économique.

« Le travail du comité ayant abouti sur l’insuffisance d’informations et de la nécessité de l’approfondissement des résultats d’étude sur le Round Ready Flex (RRF), les autorisations accordées à Monsanto vont porter sur la mise en œuvre des essais relatifs à l’efficacité des gènes, à l’importation sur le territoire burkinabè de 8 kg de semences de la variété FK37 RRF et de 4 kg de semence de la variété FK37 RRF X BGII », a-t-elle indiqué. « La dissémination délibérée des variétés FK37 RRF et FK37 RRF X BGII en semis direct n’a pas été autorisée », a souligné la directrice de l’Agence nationale de biosécurité. L’expérimentation du coton transgénique a débuté en 2003 au Burkina Faso. Les recherches et les différentes expérimentations ont été concluantes pour le FK37 Bollgard et la STAM 59 A Bollgard II. Les essais se sont poursuivis dans les parcelles de démonstration en milieu paysan pendant la campagne agricole 2007-2008. Le Burkina Faso a produit au cours des campagnes agricoles 2008-2009 et 2009-2010 respectivement 12.000 kg de semences transgéniques et l’exploitation de plus de 120.000 ha de coton Bt.

Moumini YAMEOGO (YambaZ@yahoo.fr)/Sidwaya

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 2.1.26 | Squelette basé sur sandnyko | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © Faso DEV 2007 - 2017