Envoyer à un ami Imprimer l'article {id_article}

Des directeurs d’école en quête de performance

Renforcer les capacités des directeurs d’école pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement, tel est l’objectif que s’est assigné la section burkinabé et québécoise de l’AFIDES (l’association francophone internationale des chefs d’établissements).

Du 02 au 10 avril 2009, elles ont animées au profit d’une quarantaine de chefs d’établissements primaires venus des 13 régions du Burkina, une session de formation sur le thème : Processus d’élaboration et d’implantation de projets d’établissement.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du programme d’appui aux systèmes éducatifs africains en gestion scolaire du ministère, des loisirs et des sports et du ministère des relations internationales du Quebec.

Au dire de Mme Guignerat, présidente de l’AFIDES-QUÉBEC, leur association qui représente les directions d’établissements scolaires du Québec, vise à promouvoir et exporter le leadership québécois en gestion scolaire au niveau de la francophonie. Raison pour laquelle, elles sont au Burkina pour partager leur connaissances.

A la cérémonie d’ouverture, Mme Aoua Congo, président de l’AFIDES Burkina, a notifié, que c’est la recherche de l’efficience au sein des structures éducatives Burkinabè , qui les à motiver, à proposer cette formation en élaboration et implantation de projets d’établissements.

Le représentant de la Ministre de l’enseignement de base, Jean Kaboré, chargé d’études, a prodigué aux organisateurs, les félicitations et les encouragements de la Ministre pour leur actions de renforcement des capacités des acteurs de l’éducation du Burkina.

Selon lui, l’école burkinabé, en dépit, du contexte national et international marqué par la rareté des ressources, continue sa marche radieuse vers les cimes du succès contre l’analphabétisme et l’obscurantisme. Cependant la chemin, qui reste à parcourir est encore long et les entraves nombreuses. A telles enseignes que pour espérer continuer cette progressions, il faut que les acteurs s’arment d’outils plus performants, qu’il révisent constamment leur pratiques de gestion.

C’est pourquoi, il a salué à sa juste valeur cette formation qui vise à faire des directeurs d’écoles burkinabé bénéficiaires, de meilleurs managers.

Pendant toutes une semaines et sous la supervisions de la présidente de l’AFIDES Quebec et une consultante québécoise, membres de l’association, 8 mentors burkinabé ont encadré, les participants dans leur quête de nouvelles compétences. Ils ont ensemble passé en revue le concept de projet d’établissement, son élaboration et sa mise en œuvre.

« En un mot, l’école insulaire doit faire place à une école de tous et pour tous qui implique davantage les bénéficiaires et l’ensemble des partenaires à sa gestion » dira M.charles kaboré.

L’AFIDES a célébré en 2008, ses 25 ans. Un quart de siècle d’échange et d’accompagnement pour la professionnalisation des chefs d’établissements.

Pour plus d’informations sur AFIDES : http://www.afidesquebec.org/Index.htm

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 2.1.26 | Squelette basé sur sandnyko | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © Faso DEV 2007 - 2017