Envoyer à un ami Imprimer l'article {id_article}

Du soleil et une bouteille pour obtenir de l’eau potable*

L’association suisse pour la coopération internationale, Helvetas a organisé, lundi 16 février 2009 à Ouagadougou, un atelier de présentation d’une méthode innovante pour traiter l’eau destinée à la boisson.

"Une méthode simple, efficace et à moindre coût". Ainsi est qualifiée la nouvelle solution de traitement de l’eau à domicile dénommée SODIS (désinfection solaire de l’eau).

Présentation d’un nouveau produit Helvetas : ne méthode pour obtenir de l’eau potable

L’association suisse pour la coopération internationale, Helvetas a organisé, lundi 16 février 2009 à Ouagadougou, un atelier de présentation d’une méthode innovante pour traiter l’eau destinée à la boisson.

"Une méthode simple, efficace et à moindre coût". Ainsi est qualifiée la nouvelle solution de traitement de l’eau à domicile dénommée SODIS (désinfection solaire de l’eau).

La présentation de ce produit a eu lieu, lundi 16 février 2009 à Ouagadougou, au cours d’un atelier organisé par l’association suisse pour la coopération internationale, Helvetas. Pour les organisateurs, il s’est agi, non seulement de présenter le produit, mais aussi de recueillir l’avis des participants sur cette innovation.

Il ressort que la méthode SODIS consiste à recueillir l’eau (de qualité douteuse) dans une bouteille spéciale (PET) vendue en pharmacie ou en boutique. La bouteille PET remplie d’eau contaminée est ensuite exposée au soleil pendant six heures.

Selon les spécialistes, les ressources nécessaires pour appliquer la méthode sont disponibles localement : le soleil et des bouteilles PET ou en verre. Les conditions pour la réalisation sont simples. D’abord les bouteilles doivent contenir au maximum trois litres et doivent être transparentes, non colorées ni endommagées et ayant peu d’égratignures. Ensuite, l’eau doit être relativement claire. Si l’eau est trouble, un pré- traitement est recommandé par floculation ou filtration.

Le mécanisme de fonctionnement de SODIS procède par radiation solaire (UV-A) qui tue les micro-organismes pathogènes de l’eau. Une température élevée accélère ce processus.

Pour présenter la méthode SODIS, Helvetas a fait appel à d’éminents chercheurs dont le directeur adjoint de Eawag, Dr Rik Eggen. De son avis, la recherche sur le traitement de l’eau par le soleil fut initiée dès 1985 par le Pr Acra de l’Université de Beirut. "En 1991, l’Eawag lança un programme de recherche afin de développer un système simple et peu coûteux de mise en pratique de ce processus", a-t-il précisé.

Selon Pr Eggen, après de nombreuses années de tests en laboratoire, ce programme a permis de démontrer tout le potentiel que représentent les bouteilles en PET. En outre, des études d’acceptabilité et de viabilité financière ont été ensuite menées dans différents pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine.

"Les résultats concluants de ces recherches ont convaincu de nombreuses institutions internationales à participer à la promotion de SODIS dans de nombreux pays", a ajouté Dr Rik Eggen. La promotion de SODIS au Burkina Faso a été initiée en 2008 par l’intermédiaire de Helvetas.

L’approche adaptée localement présente plusieurs spécificités par rapport aux projets des autres pays. La forte implication des services de santé dans la promotion et la gestion des bouteilles ainsi que l’utilisation de bouteilles neuves sont autant de principes innovants.

Selon Nicole Morand de Helvetas, le prix d’une bouteille PET est actuellement de cent vingt cinq francs CFA. Mais des études sont en cours pour revoir à la baisse ce prix, si possible.

Alban KINI alban_kini@yahoo.fr

Source :www.sidwaya.bf

*Ce titre est de faso-dev

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 2.1.26 | Squelette basé sur sandnyko | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © Faso DEV 2007 - 2017