Envoyer à un ami Imprimer l'article {id_article}

Engagements nationaux Plus de 500 millions pour booster le développement dans le Centre-Ouest

Après les régions du Centre-Est, du Plateau central et du Nord qu’il a visitées pour y prendre le pouls des réalisations des Engagements nationaux, le Secrétaire permanent desdits Engagements, Jean-Christophe Ilboudo était du 4 au 5 février 2009, dans celle du Centre-Ouest avec le même objectif.

Plus de 500 millions de F CFA, voilà ce que les Engagements nationaux ont injecté dans les différents projets visités, ce qui a permis d’améliorer considérablement le quotidien des populations des localités visitées. Des visites qui s’inscrivent dans le nouveau style managérial que Jean- Christophe Ilboudo veut apporter à la gestion des projets et programmes des Engagements nationaux dont il a la charge depuis octobre 2008.

"Aller au peuple pour s’enquérir de ses besoins mais aussi lui inculquer une nouvelle vision du développement" qui le met "face à ses responsabilités", voilà le credo. Et, de Bingo à Bonyolo, de Kokologo à Zoula et, de Poa à Ramongo en passant par Koudougou, chef-lieu de la région, cette nouvelle démarche n’aura pas été vaine. Elle a en effet, permis de dégager les insuffisances dans la gestion des réalisations comme à Kokologo, où, la Maison des jeunes dont la construction a été achevée depuis belle lurette et qui est toujours close pour des querelles de clochers. L’occasion pour Jean-Christophe Ilboudo de rappeler que les réalisations des Engagements nationaux "appartiennent à tout le monde sans considération politique aucune". Car, ajoutera-t-il, "le premier magistrat du pays, qui est l’initiateur de ce vaste programme de lutte contre la pauvreté, a assis sa gouvernance sur le large rassemblement et le développement solidaire pour une société de progrès" .

Le "pays réel" se construit

Il ne sied donc pas que les fruits de son action soient pris en otage, et, séance tenante, Jean-Christophe Ilboudo a obtenu qu’une assemblée générale des Comités villageois de développement (CVD) se tienne le samedi 14 février 2009 à 9 heures pour mettre en place un comité de gestion de la Maison des jeunes. Lequel a "deux semaines pour établir un programme d’activités et ouvrir la Maison des jeunes pour en faire un Centre de loisirs, de formation et d’éducation pour l’ensemble de la commune".

Hormis Kokologo, cette tournée du Secrétaire permanent lui a permis de constater que le "pays réel" (qui n’est pas celui des politiciens de salon en panne d’imagination) se construit sous la gouvernance du président du Faso, Blaise Compaoré.

Au niveau des Maisons des jeunes de Bingo et de Ramongo, une jeunesse active et dynamique contribue à faire de ces locaux, des cadres d’épanouissement.

Bien sûr, des difficultés subsistent, tenant surtout à l’électrification et à l’équipement de ces cadres, mais, le Secrétaire permanent a rappelé que les populations doivent elles aussi, mettre la main à la poche pour les résorber.

S’agissant des infrastructures sanitaires et éducatives visitées, Jean-Christophe Ilboudo n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction au regard de l’apport considérable de celles-ci dans l’élévation du niveau de vie des populations bénéficiaires. A Palogo, Zoula et Bonyolo où les Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) sont déjà fonctionnels, les populations se sont dit "très satisfaites" de leur érection, car elle leur évite de longs et coûteux déplacements pour se faire soigner. Les mêmes problèmes, pourrait-on dire, sont revenus (manque de personnel, électrification, logements) mais le sentiment dominant reste la reconnaissance des populations à l’initiateur des Engagements nationaux. Quand on sait que la population desservie est de 9 879 à Palogo, de 8 521 à Zoula et de 16 000 à Bonyolo (un chiffre qui prend en compte les orpailleurs de la région), on comprend cet état d’esprit.

C’est dire que les Engagements nationaux recouvrent tous les domaines d’épanouissement de l’être humain qui, dans l’entendement de leur initiateur, doit être bien éduqué, en bonne santé, conscient de ses droits et devoirs de citoyen et parvenant à subvenir à ses besoins.

La valorisation du capital humain

On comprend donc pourquoi la valorisation du capital humain à travers l’éducation et la santé et l’agriculture, constitue avec la préservation de l’environnement, la lutte contre le chômage des jeunes et la promotion des droits humains, les six axes de ces Engagements. Parlant de valorisation du capital humain justement, le collège de l’Amitié de Koudougou où les Engagements nationaux ont contribué à hauteur de 80% à l’érection de 5 salles de classes d’un coût total de 26 000 000 F CFA, l’école à six classes du secteur n°4 de Koudougou et l’extension du lycée communal de Koudougou y contribuent grandement.

Madame Fofana née Yaméogo Assétou, proviseur du lycée communal en est, en tout cas persuadée, car, l’extension du lycée a permis "le désengorgement des salles de classe et conséquemment, un confort de travail pour les enseignants et le bonheur pour les parents d’élèves". Il reste dans le cas de l’école du secteur n°4 à construire, des latrines et des locaux pour enseignants pour que ce joyau (toutes les salles de classe sont ventilées) soit fonctionnel.

On notera par ailleurs que Jean-Christophe Ilboudo a aussi visité le stade provincial de Koudougou, qui a coûté 215 millions F CFA entièrement financé par les Engagements nationaux. On peut donc conclure avec Jean-Christophe Ilboudo que les Engagements nationaux "répondent aux préoccupations des populations en luttant efficacement contre la pauvreté". A noter que le secrétaire permanent a mis à profit sa visite dans le Centre-Ouest pour aller saluer les médecins mis à la disposition de l’hôpital de l’Amitié de Koudougou par la coopération taïwanaise "Notre devoir est de vous exprimer notre gratitude et de vous prodiguer nos encouragements parce que vous soulagez nos malades", a-t-il indiqué à l’occasion.

Boubakar SY source www.Sidwaya.bf

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 2.1.26 | Squelette basé sur sandnyko | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © Faso DEV 2007 - 2017