Envoyer à un ami Imprimer l'article {id_article}

La dynamique agricole au Burkina Faso

L’agriculture au Burkina Faso est orientée essentiellement sur l’autosubsistance à base de céréales locales (mil, maïs, sorgho), mais de plus en plus, une section s’oriente vers la production intensive par l’expérimentation de nouvelles variétés ainsi qu’une meilleure exploitation des espaces et des ressources naturelles. Si l’agriculture était surtout concentrée sur la pratique saisonnière, de nombreux programmes tendent à la rendre permanente toute l’année.

Un développement de cette section est en train de se faire...

Forum de l'article

  • La dynamique agricole au Burkina Faso
    par (Yamyélé)]

    Oui, mais il se méfier de trop lancer l’agrobusiness dans le contexte de ce pays à nos jours. Autrement des paysans et leurs familles seront sans terre et deviendront des ouvriers agricoles dans les grandes exploitations, comme au Brésil avec les latifundias.

    Voyez aujourd’hui le cas du coton. Le prix ne se fixe même pas là il est produit. Et les cotonculteurs, avec à leur tête le Président le l’UNCPB, travaillent exactement comme des ouvriers agricoles au service des multinationales, sous le contrôle local de la SOFITEX. Allez-y comprendre !!

    Yamyélé


    • La dynamique agricole au Burkina Faso
      par ()], venant de

      Bjr ! Je m’appelle kaled et je pense qu’il faut une intensification de l’agriculture en suivant l’évolution de nôtre agriculture mais non pas en changeant les superficaires et ce qui est sûre c’est que ces nouveaux acteurs sont tous d’un village. Le vrai problème c’est que depuis le néolithique en passant par l’esclavage et la colonisation, les 2 grandes guerres mondiales et après ces guerre personne ne connait les conséquences sur notre agriculture.
      En Europe l’agroalimentaire à beaucoup avancé après les guerres et le nombre d’exploitants à diminué avec la spécialisation.L’Etat à suporté et accompagné les producteurs par d’énormes subventions.
      Alors réflexion :les GPC et autres si ils étaient subventionnés pourraient-ils voir leur nombre diminué et nourrir les burkinabè ? Dans une autre mesure est-ce que les groupements dans les villages si ils sont subventionnés aussi peuvent-ils nourrir les burkinabè ?
      Autres interrogations est-ce que les recherches menées par l’INERA sont-elles valorisées et repondent-elles aux besoins des producteurs ?


  • La dynamique agricole au Burkina Faso
    par ()], venant de

    A designer handbags play is certainly a wise choice. like this wholesale replica handbags webiste,These bags are actually the same materials as marks of origin, and even proud of an excellent durability and craftsmanship.like Hermes birkin,Hermes kelly,speedy 30,chanel 2.55 bag,Louis vuitton Monogram Canvas replica purses,You do not have to worry about the poor quality and sub-functions just as cheap reproductions usually suffer. However, as these handbags are not subjected advertising and other promotional costs, they can be sold at very reasonable and affordable. With the same quality of design and reproduced as originals, you’re sure to have a good impression of your friends and colleagues of the company. I suggest you check out the quality about Chanel replica,Louis Vuitton replica,Gucci replica.How amazing replica purse !

Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 2.1.26 | Squelette basé sur sandnyko | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © Faso DEV 2007 - 2017