Envoyer à un ami Imprimer l'article {id_article}

Le CECI aux cotés des productrices de beurre de Karité

Sur invitation du centre d’étude et de Coopération International (CECI), une trentaine de femmes productrices de Beurre de karité se sont réunies à Ouagadougou le jeudi 21 février 2008. Elles sont venues de Gaoua, Ouahigouya, Tiébélé, Pô, Banfora, Tenkodogo, Tougan, Koudougou, Gassan, Ouagadougou. La rencontre a eu lieu dans la salle de conférence de l’ODE. Objectif, présenter aux représentantes des organisations productrices de karité, le projet intitulé « projet régional karité ».

Ce projet financé par l’ACDI (agence canadienne de développement International) est mis en œuvre par le CECI. Le projet vise à appuyer la mise en place d’une stratégie de positionnement des produits à base de beurre de karité transformés par les femmes sur les marchés nationaux. Il est également prévu de sensibiliser sur la protection et la régénération de l’arbre à karité ; susciter une dynamique de concertation et de réseautage entre les productrices du Burkina et de la sous région. Toute chose qui nécessite l’implication et l’engagement des acteurs de terrain.

Dans son mot d’ouverture, le président de la table filière karité, président du comité de pilotage du projet, a salué l’initiative. Pour lui ce projet répond réellement aux besoins de tous les maillons de la filière. Tous en s’engageant à soutenir le projet, il a invité les femmes productrices à s’y impliquez pour la réussite des activités qui seront initiées.

Le Directeur du CECI Burkina, M. Adama Ouédraogo, a également salué les femmes pour leur mobilisation. Il a noté que pour son organisation, le renforcement des capacités des productrices de beurre de karité et l’appui à la structuration de cette filière constituent une opportunité importante de contribuer à réduire la pauvreté des femmes. Raison pour laquelle depuis plus d’une décennie le CECI apporte un appui technique et financier au développement de la filière Karité au profit des productrices de beurre et autres produits du karité dans plusieurs régions du Burkina à travers divers projets.

« Ce projet s’inscrit en droit ligne des préoccupations actuelles de la filière à savoir la méconnaissance des produits au niveau national, et le vieillissement et la disparition des parcs à karité » a-t-il souligné. Le projet concerne quatre pays d’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Guinée, Mali et Niger.) et le Canada.

La parole a été également donnée à la représentante du Projet DYFAB (dynamisation des filières agroalimentaires au Burkina Faso). Ce projet canadien également vient en appui à la filière karité et surtout aux organisations de productrices. En tant que responsable du suivi des projets des femmes productrices, c’est une belle occasion pour moi de comprendre leur préoccupation dira-elle .

Ce fut également une opportunité pour les personnes ressources engagées pour la mise en œuvre de présenter aux productrices leur plan de travail et leur rôle. La stratégie de communication élaborée par la consultante en communication a pu être présentée. Comme outils de communications identifiées, il s’agira de maximiser sur la publicité sur les lieux de vente. Pour cela, il est prévu la conception d’affiches de promotion, de dépliants, d’organisation d’animations publiques, de participation à des foires. Les médias aussi seront sollicités dans le cadre de spot et d’émissions télévisuelles entre autres.

Pour le volet protection de l’arbre à karité, il a été identifié des actions de plaidoyer, des séances d’information, une campagne de sensibilisation. Quand aux réseautage, les femmes présentes ont décidé d’engager la dynamique dès l’instant. Elles se sont engagées à se donner la main pour affronter leurs difficultés communes. Plusieurs femmes on pris la parole pour saluer l’initiative. Elles se sont réjouit de l’engagement du CECI, un fois de plus à leur côté. A l’issu des travaux, un comité de 14 personnes a été mis en place. Ces derniers travaillerons a consolidé avec les personnes ressources les pistes d’actions identifiées.

Comme première action, le CECI s’est engagé à faire participer ces 14 femmes à la Bourse de karité qui aura lieu le 28 février 2008 à Bobo – Dioulasso. Cadre de rencontre et de concertation des acteurs de la filière ces femmes devraient aller défendre la cause des productrices lors de cette rencontre. Surtout que cette année, la Bourse se transforme en un forum de discussion. Car cette année, la filière a rencontré beaucoup de difficultés. Cueillettes précoces du karité, cherété des amendes, arrivée sur le marché de commerçants étrangers….

Roukiattou Ouédraogo faso-dev

Forum de l'article

  • Le Centre d’Etude et de Coopération International (CECI ) au coté des productrices de beurre de Karité pour la promotion des produits karité et la protection de l’arbre
    par (CORADE)]

    Bravo au CECI pour cette initiative qui prend en compte la protection de l’arbre à karité en plus de la valorisation économique des produits.
    CORADE qui coordonne le projet SHISUN qui appuie les initiatives de gestion durable de l’arbre à karité se rejouit des synergies qui pourront être établies avec le CECI autour de la protection du karité.

Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 2.1.26 | Squelette basé sur sandnyko | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © Faso DEV 2007 - 2017