Envoyer à un ami Imprimer l'article {id_article}

Ouagadougou vu des nuages !

Destinés à l’origine pour des petits Ouagalais, ces contes décrivent certaines villes africaines à travers une histoire pour enfant. Comme dit le préfacier, ils donnent une autre image de,nos cités africaines que celles que l’on voit dans la littérature scientifique ou journalistique.

Nos villes sont aussi, comme toutes les autres de par le monde, le reflet de qui nous sommes, de comment nous sommes ensemble et des valeurs que nous partageons : nous sommes des aigles qui ont perdu le vol. Nous marchons et picorons le sol désirant ce que nous possédons déjà : la capacité et la force de nous élever dans le ciel. " C’était un aiglon qui voyait loin, très loin, mais le lointain était si lointain qu’il en avait le vertige. Etre un aigle et avoir le vertige, comme on dit à Ouagadougou : c’est pas facile, mais ca va aller".

Conte d’initiation pour le petit aigle désobéissant, conte de l’irrésistible attention d’un jeune vautour, où sont égratignés les nouveaux riches, contes de voyages aussi, contes du caméléon, et enfin l’histoire d’amour improbable tricotée entre une belle giraffe et un jeune éléphant.

L’auteur, Nigérien d’origine travaille en free lance dans les études socio-économiques et réside entre Londres, Paris et Ouagadougou.

contact mail auteur 100.soucix@gmail.com

Éditions l’harmattan.

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 2.1.26 | Squelette basé sur sandnyko | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © Faso DEV 2007 - 2017