Envoyer à un ami Imprimer l'article {id_article}

PRODUITS FORESTIERS : Un secteur prometteur

Depuis quelques temps, la demande mondiale en produits forestiers s’est accrue conduisant ainsi à la rareté des produits. Mais les pays comme le nôtre qui sont des réservoirs de production de ces produits doivent saisir l’occasion pendant qu’il est temps afin d’imposer leurs règles sur le marché pour ne pas être victimes de leurs propres turpitudes.

Les produits forestiers sont de véritables facteurs de développement et de lutte contre la pauvreté. Leur valorisation constitue une préoccupation au niveau international et particulièrement pour les pays en voie de développement. Jadis considérés comme des produits mineurs ou secondaires, les produits forestiers présentent de nos jours, un intérêt économique certain et pourraient contribuer, plus que le bois, à la lutte contre la pauvreté en milieu rural. C’est pourquoi le ministère de l’Environnement et du Cadre de vie s’emploie à donner à ce secteur la place qui lui est due dans le tissu économique et social au Burkina. C’est ainsi que des rencontres avec les acteurs sont organisées dans les 13 régions du Burkina par les directions régionales de l’Environnement et du Cadre de vie pour, d’une part faire l’état des lieux de ces produits et d’autre part, faire des suggestions pertinentes pour leur développement au niveau des régions. Il s’agit également d’échanges véritables sur les produits forestiers des régions, d’identifier les filières porteuses, de proposer des formes d’organisation et de structuration des acteurs et de répertorier les besoins et les appuis nécessaires à la promotion des produits forestiers. De plus en plus, il se dégage donc un regain d’intérêt manifeste pour les produits forestiers. Cela se justifie sur le plan international, entre autres, par les nouvelles opportunités qu’offrent la libéralisation économique, la préférence aux produits biologiques.

Accroître le volume de produits forestiers

Sur le plan national, il faut relever le volume de produits forestiers utilisé dans la médicine traditionnelle qui s’est accru en raison du développement de la pharmacopée dû à la baisse du pouvoir d’achat et à la décentralisation en cours dans notre pays, offrant aux communautés de base, plus de pouvoir dans la gestion des ressources forestières. C’est pour toutes ces raisons que le programme d’amélioration des revenus et de la sécurité alimentaire (ARSA) pour les groupes vulnérables vise à impliquer chaque acteur de la vie nationale, particulièrement au niveau rural, à la gestion durable des ressources naturelles, afin d’assurer leur pérennité. Ainsi l’élaboration du plan d’action national de lutte contre la désertification, le programme national de partenariat pour la gestion durable des terres (CPP/BF) contribuera entre autres à la mise en œuvre de la stratégie de développement Rural dont l’ambition est de parvenir à un monde rural moins pauvre, jouissant d’une sécurité alimentaire durable. L’objectif du programme est d’améliorer de manière durable la productivité des ressources en milieu rural par l’adoption d’une approche intégrée et holistique permettant d’atteindre les objectifs de développement du millénaire relatifs à l’inversion de la tendance actuelle à la déperdition de ses ressources environnementales.

Salam COMPAORE_L’Hebdomadaire/ http://www.hebdo.bf/spip.php?article594

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 2.1.26 | Squelette basé sur sandnyko | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © Faso DEV 2007 - 2017