Envoyer à un ami Imprimer l'article {id_article}

Plate-forme multifonctionnelle de Koumbri, Une révolution dans le quotidien des habitants

Le mardi 1er avril 2008, une délégation conduite par le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances était à Koumbri, commune rurale située à 35 kilomètres au nord-est de Ouahigouya pour s’enquérir de l’état de fonctionnement de la plate-forme multifonctionnelle (PTF).

Au Burkina Faso, le manque d’énergie en milieu rural est criard et rend difficiles tous les efforts du développement. Le gouvernement, à travers le programme national PTF, entend faire changer la donne par la mise en place des plates-formes multifonctionnelles dans certaines localités. Koumbri fait partie des 70 villages bénéficiaires dans la région du Nord. L’ambition donc des plates-formes multifonctionnelles est de faciliter l’accès des services énergétiques aux populations rurales. A Koumbri, ce pari est en train d’être gagné. A première vue, la simplicité des installations techniques n’émeuvent pas le visiteur. Les explications de Clautaire T. Pagni, chargé de suivi-évaluation à la cellule d’appui conseil de la fédération nationale des groupements Naam, ont donné la mesure réelle de la capacité et des opportunités qu’offre l’outil.

Installée le 07 février 2006, la plate-forme est composée d’un moteur diesel monocylindrique, permettant de faire fonctionner une décortiqueuse multicéréales et un moulin à meules métalliques. En plus, un alternateur de 400 Volts entraîné par le moteur permet l’éclairage et l’alimentation d’un chargeur de batteries et d’un poste à souder.

Du coup, le Centre de santé et de promotion sociale (CSPS), le siège du Baoré-traditionnel d’épargne et de Crédits, la préfecture, sont électrifiés. Le réseau d’adduction d’eau potable simplifié vient d’être réhabilité par la direction régionale de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques du Nord.

En 2007, les recettes engendrées par la plate-forme de Koumbri étaient de l’ordre de 2 193 090 f cfa, faisant de celle-ci l’une des plus rentables de la région.

Fortes du constat qu’à cause de la division du travail selon le sexe, les femmes ressentent plus la pauvreté énergétique que les hommes, elles sont mises au Centre de la gestion de la PTF de Koumbri.

Dans une des salles du centre d’alphabétisation de Koumbri de la fédération des groupements Naam, les femmes ont témoigné aux invités les nombreux avantages que la plate-forme leur offre. On peut citer, entre autres, le gain en temps réinvesti dans la fréquentation des centres d’alphabétisation, la diversification des activités génératrices de revenus et l’augmentation de la production. En un mot, cette ressource énergétique a positivement influencé le mieux-être des populations à travers l’accès à l’eau, à la productivité agricole, à la santé, à l’éducation, à la création d’emplois et au soutien de l’environnement.

Au nombre des difficultés, on peut citer l’acquisition difficile des pièces de rechange en cas de panne, l’augmentation des prix du carburant, réduisant la marge bénéficiaire. Vu la forte fréquentation des femmes au niveau du moulin, elles ont demandé l’augmentation de sa capacité. Le coordonnateur national des plates-formes multifonctionnelles, Adama Rouamba, a promis de tout mettre en œuvre pour intensifier le fonctionnement de la plate-forme de Koumbri afin d’augmenter le nombre des bénéficiaires.

Noël Kaboré, SG du ministère de l’Economie et des Finances, a annoncé la mise en place d’une centaine de PTF dans la région du Nord, en 2008.

Emery Albert Ouédraogo

L’Observateur Paalga du 3 avril 2008

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 2.1.26 | Squelette basé sur sandnyko | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © Faso DEV 2007 - 2017