Envoyer à un ami Imprimer l'article {id_article}

Production de banane au Burkina : Une journée de relance de la production à Fara

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques, chargé de l’Agriculture, Abdoulaye Combary a procédé le 7 novembre 2008 à Faso Djigui dans la commune de Fara au lancement de la production et de l’opération motopompe de la Table filière banane.

Visite des exploitations

La Table filière banane qui s’est imposée au sein de cette filière depuis 2001 est une interprofession qui a connu entre autres une crise pendant trois années en raison de la cercosporiose qui une maladie de la banane. Pour le coordonnateur de la Table filière banane du Burkina, Abel W. Bagré, sa structure qui était parvenue à combler les besoins nationaux, avait tenté d’exporter la production au Mali et au Niger.

Malheureusement cette maladie est intervenue en réduisant les efforts des producteurs. Avec l’appui du projet Dynamisation des filières agro-alimentaires (DYFAB), un plan national de lutte a permis de juguler par la suite cette maladie. C’est pour ainsi relancer ce secteur porteur que les autorités du ministère de l’Agriculture, les partenaires et les producteurs ont organisé cette journée de sensibilisation à Fara. M. Bagré n’a pas manqué de remercier les partenaires de la Table dont le projet DYFAB et le Fonds de l’eau et de l’équipement rural (FEER) ont facilité l’accès des producteurs aux équipements. Le maire de la commune rurale de Fara, Kalifala Zonou a saisi cette occasion pour demander au nom des producteurs de bananes de la localité, un appui conséquent de l’Etat à la réfection de la route menant à Faso Djigui, l’électrification du site de production de la Société coopérative agro-pastorale de Fara (SOCAF) afin de faciliter l’écoulement et la conservation de la production.

Le gouverneur, Siaka Prosper Traoré a indiqué que la région de la Boucle du Mouhoun qui s’investit dans la production de banane depuis des années se hisse aujourd’hui sur le plan national au deuxième rang après les Hauts-Bassins. La production au titre de l’année 2007, se chiffrait à plus de 5 000 tonnes et estimée à plus de 625 millions de Francs. Cependant selon le gouverneur, les producteurs sont confrontés à des difficultés de maîtrise d’eau. Raison pour laquelle, il a demandé que l’Union des producteurs de banane de sa région soit appuyée par un aménagement de 500 hectares par le gouvernement et ses partenaires. Le ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques, chargé de l’Agriculture, Abdoulaye Combary a salué le dynamisme et la vitalité de la filière banane ainsi que l’engagement des acteurs avant de souligner que la production totale en 2007 au Burkina a été estimé à 13 000 tonnes pour une valeur brute d’environ 1 685 000 000 de F CFA. “Au regard de tous ces avantages comparatifs, je voudrais ici traduire mes encouragements aux acteurs de la filière banane car ils tiennent entre leurs mains une arme efficace dans le noble combat contre la pauvreté et pour l’amélioration des conditions de vie et de travail en milieu rural ”, a-t-il poursuivi.

Les doléances des producteurs se résumant à un appui à l’accès aux intrants spécifiques banane, la mise en place de la maison de la banane, la création d’une centrale d’achat, la réglementation en la matière et l’implication effective de structures déconcentrées du ministère de l’Agriculture dans la production. En réponse à ses préoccupations, le ministre Combary a invité les producteurs à nouer et à renforcer des partenariats avec les autres intervenants tels que l’encadrement, la recherche ainsi que les partenaires techniques et financiers afin de bénéficier d’appuis multiformes pour développer le secteur. Il a du reste annoncé que plusieurs de ces difficultés sont en cours de traitement et qu’une loi sur les inter professions est en cours d’élaboration pour les jours qui viennent.

L’opération motopompe de cette filière, première du genre dans le cadre du développement autonome des filières qui a été lancée par le ministre, a été couronnée par la remise de 32 motopompes et de trois tracteurs aux producteurs venus des régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades, du Sud-ouest et du Centre-Sud. Les autorités qui ont visité la SOCAF et ses installations, ont félicité ses membres qui depuis 1986, ont su sauvegarder leur périmètre aménagé

Rasmané ZONGO AIB/Boromo http://www.sidwaya.bf/eco-dev_1.htm.

Forum de l'article


  • Production de banane au Burkina : Une journée de relance de la production à Fara
    par ()], venant de

    A designer handbags play is certainly a wise choice. like this wholesale replica handbags webiste,These bags are actually the same materials as marks of origin, and even proud of an excellent durability and craftsmanship.like Hermes birkin,Hermes kelly,speedy 30,chanel 2.55 bag,Louis vuitton Monogram Canvas replica purses,You do not have to worry about the poor quality and sub-functions just as cheap reproductions usually suffer. However, as these handbags are not subjected advertising and other promotional costs, they can be sold at very reasonable and affordable. With the same quality of design and reproduced as originals, you’re sure to have a good impression of your friends and colleagues of the company. I suggest you check out the quality about Chanel replica,Louis Vuitton replica,Gucci replica.How amazing replica purse !

Répondre à cet article
 
Propulsé par SPIP 2.1.26 | Squelette basé sur sandnyko | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © Faso DEV 2007 - 2017